menu

formulaire de contact et inscription
Coordonnées
Qui sommes-nous?
Norvege
Suede Suede
Danemark Danemark
Finlande Finlande
Pays Baltes Pays Baltes
Russie Russie
Islande Islande
Groenland Groenland
Spitzberg Spitzberg
Québec
Canada
Canada
Alaska
Alaska
Antarctique / Arctique
Mongolie
Ecosse

Escapades romantiques
Offres promotionnelles
Tous nos week-ends
Noel & Nouvel An
Camping-Car
Conditions de vente
Avant de partir
Avis & témoignages

CROISIERES SUR LA VOLGA EN RUSSIE
Croisières de la Volga au Don

Pour 2011, Nord Espaces vous propose plusieurs croisières « De la Volga au Don » avec des itinéraires différents à choisir au gré de vos centres d’intérêt, de vos disponibilités et de votre budget. Chacun permet de découvrir l’histoire de cet immense pays d’une façon unique. De l’histoire impériale à l’histoire soviétique, de l’orthodoxie à l’islam, de la baie de Finlande à la mer Caspienne et la mer Noire ; Votre voyage quel qu’il soit vous fera découvrir des sites culturels dont la valeur exceptionnelle est reconnue par l’UNESCO.

ITINERAIRE & DESCRIPTIFS DES BATEAUX, CLIQUEZ ICI


© Asbjorn Angelsen
Départs du 26 avril au 01 octobre 2011 (cf tableau de prix)

Programme culturel de base en fonction de l’itinéraire choisi :


Saint –Pétersbourg : Tour de ville, visite du Musée de l’Ermitage. En option : Tsarskoe Selo, Peterhof, tous les musées de la ville, Soirées Opéra/Ballet.
La ville de Saint-Pétersbourg, la capitale impériale russe, fut fondée en 1703 par le tsar Pierre le Grand. De sa fondation au début du XXe siècle, Saint-Pétersbourg fut le principal centre intellectuel, scientifique et politique du pays. La ville au bord de la Néva est absolument magnifique avec ses nombreux canaux et plus de 400 ponts, entourée des palais, dont le plus célèbre : le palais d’hiver abritant le musée de l’Ermitage.

Mandrogui : Escale verte
A 380 km de Saint-Pétersbourg, sur les bords d'une rivière qui relie, d’ouest en est, le lac Ladoga au lac Onega - deux villages se disputent l'escale des bateaux de croisière sur la route de la capitale russe. Le développement frénétique du village-entreprise de Mandroga, créé en 1996 par un homme d’affaire pétersbourgeois, a pris le pas sur la simplicité familiale affichée par les gens de l'ancien bourg soviétique voisin, Svirstroy.

Goritsi : Monastère de Saint-Cyril-du-Lac-Blanc
Goritsi est connu pour son monastère de Saint-Cyril-du-Lac-Blanc (Kirillo-Belosiorski), qui est aujourd’hui un musée avec une importante collection d’icônes orthodoxes.

Kostroma : Tour de ville
Kostroma fait partie de l'Anneau d'Or de la Russie, constitué par plusieurs villes princières, situées autour de la capitale russe et qui toutes possèdent de superbes ensembles architecturaux. Les historiens pensent que Kostroma a pu être fondée par le prince Iouri Dolgorouki (aujourd’hui c’est le nom d’un sous-marin nucléaire russe de 4ème génération) en 1152. Il n’y a pas un seul Russe qui ne connaisse pas le nom d’Ivan Soussanin, un paysan héroïque devenu un symbole de la résistance de la ville face aux envahisseurs étrangers ; plusieurs monuments lui sont dédiés. Plusieurs églises et monastères sont à visiter à Kostroma et notamment celui d’Ipatiev, fondé vers 1330 par un Tatar converti, le prince Tchet, ancêtre de Boris Godounov. De 1433 à 1435, le grand-duc Vassili II, chassé du trône de Moscou, est relégué à Ipatiev. La plupart des édifices du monastère ont été construits entre le XVIe siècle et le XVIIe siècle. La cathédrale de la Trinité est célèbre pour ses somptueuses peintures intérieures. Le monastère fut fermé après la révolution d'octobre en 1917, mais a été en grande partie préservé comme témoin historique et architectural.

Yaroslavl : Tour de ville, église Ilia-Prorok, le monastère Spasso-Preobrazhenski

Fondée par le Prince Yaroslavl le Sage, c'est la plus ancienne ville de la Volga faisant partie des cités princières de l'Anneau d'Or ; la ville fut momentanément à la tête d'une Principauté indépendante en 1218. Yaroslavl s'est développée grâce au commerce lié au transport fluvial de marchandises et les quelques belles maisons situées sur la promenade qui domine la Volga confirment que le commerce était florissant à l'époque. Tour de ville organisé avec visite du marché et de l’église Ilia - Prorok. Temps libre pour flâner dans la ville.

Ouglich : Tour de la vielle ville à pied avec le Kremlin
La vielle ville, le Kremlin, la cathédrale et l’église de Saint Dimitry sont les sites à ne pas manquer. La ville a été fondée en 937 par Yan Pleskovitch. En 1238 la Horde d’Or a détruit la ville. Les khans de la Horde d’Or ou khans du Kiptchak sont la dynastie mongole qui a régné pendant plusieurs siècles dans l’Est et le Sud de la Russie et dont le fondateur était Djoudji ou Tchoutchi, un des fils de Gengis khan. En 1328 Ouglitch, a été rachetée par le Prince moscovite Ivan Kalita. Mais la ville est surtout connue pour une sombre affaire... : Boris Godounov, le beau-frère du tsar Fédor, est officieusement accusé d’avoir commandité, en 1591, l’assassinat du Tsarévitch Dimitri, légitime héritier de la couronne. Après la mort du pieux tsar Fédor, en 1598, le peuple russe supplie Boris Godounov d’accepter la couronne. Il la refuse puis l’accepte. En 1603, un vieux moine révèle au jeune Grigori que le tsarévitch assassiné aurait aujourd’hui son âge. Grigori fomente alors le projet de se faire passer pour Dimitri, et d’accéder au trône. Il s’enfuit du monastère et parvient à constituer une armée qui combat les troupes de Boris. La guerre s’engage entre les deux imposteurs... C’est le début de la "période des Troubles". L’Eglise Saint-Dimitri-sur-le-Sang-Versé à Ouglitch, a été construite à l’endroit même où, selon la légende, le Tsarévitch Dimitri, dernier héritier d’Ivan IV le Terrible, aurait été tué en 1591. En 1869 Moussorgski a écrit l’opéra "Boris Godounov", un hymne musical en hommage au peuple russe, qui exprime ses relations avec le pouvoir, faites d’espoirs et de craintes.

Moscou : Tour de ville, visite du Kremlin avec une cathédrale.
Moscou, la capitale actuelle que les Russes persistent à percevoir comme un « grand village ». Il semble que Moscou ait su absorber et garder les héritages de toutes les époques, malgré les guerres et les incendies qui l’ont ravagée sans aucun répit à travers les siècles. Ressuscitée à chaque fois de ses cendres, elle porte en elle l’essence même du mental slave. Pleine de contrastes et d’exagérations, de couleurs et de leur absence, de tout et de riens, cette capitale européenne, au caractère à la fois nordique et orientale, mérite incontestablement un voyage : la célèbre place Rouge, le Kremlin, la cathédrale St Basil, la tombe de Lénine, le théâtre Bolshoy, la galerie de Tretiakov, le musée des Beaux-arts…

Nijni Novgorod : Tour de ville avec le Kremlin
Troisième ville de Russie, elle a porté le nom de Gorky de 1932 à 1991 d'après l'écrivain Maxime Gorki. Dans le centre historique de la ville se trouve son Kremlin de pierre. Sa construction date du XVI siècle, il fait 2 km de circonférence et compte treize tours de garde. Le Kremlin abrite une cathédrale du XIII siècle. La ville est classée par l'UNESCO parmi les 100 villes faisant partie du patrimoine mondial de l'humanité pour sa valeur culturelle et artistique.

Kazan’ : Tour de ville avec le Kremlin.
La capitale de la République du Tatarstan est un centre universitaire et industriel ainsi qu'un important nœud de communication. C'est également le centre religieux musulman de la Russie. Kazan a été fondée vers 1005. Les historiens ne s'accordent pas sur l'identité des fondateurs de la ville. Pour les uns, ce serait l'œuvre des Bulgares de la Volga, tandis que d'autres penchent pour une initiative des Tatars de la Horde d’Or. La vieille ville est une perle architecturale mêlant influences occidentales et orientales. Le kremlin est l’un des plus beaux de Russie et figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Au Kremlin se trouve l'ancien palais du gouverneur de l'architecte russe Constantin Andrejewitsch Thon ainsi que des églises du même architecte. C’est à la suite de la conquête de Kazan qu’Ivan le Terrible fit construire à Moscou sur la Place Rouge la cathédrale Saint-Basile et ordonna parallèlement la construction d'une petite église dans le Kremlin de Kazan, ce qui fut fait en 3 jours. Plus tard, l'église fut remplacée par la magnifique cathédrale de l'Annonciation. Cette construction est la plus ancienne du Kremlin de Kazan. A côté de la cathédrale se trouve une tour en briques remarquable construite au 18ème siècle : c'est la tour de Siuiumbike du nom de la dernière régente du khan de Kazan, morte à Moscou en 1554. Derrière la tour se trouve un mausolée contenant le sarcophage de Siuiumbike.

Oulianovsk/Simbirsk : Tour de ville, visite du musée de Lénine
La ville de Simbirsk a été fondée comme forteresse en 1648 pour protéger l'État russe contre les incursions des nomades. Beaucoup de basiliques orthodoxes ont été détruites suite à la révolution de 1917. Après la mort de Lénine, Simbirsk a été rebaptisée Oulianovsk en hommage à Vladimir Ilitch Oulianov qui y était né. Aujourd’hui la ville possède un important musée des arts qui regroupe d'immenses collections soustraites aux menchéviks et autres familles nobles (porcelaines chinoises, mobilier, tableaux).

Samara : Tour de ville. En option : Bunker de Staline
C’est un port important le long de la rivière Volga, artère fluviale majeure pour le transport en Russie, et nœud de communication à l'intersection de la voie ferrée Moscou-Tcheliabinsk. Pour avoir hébergé des prisonniers tchèques de la Première Guerre Mondiale qui se sont alliés aux russes blancs contre le pouvoir des Soviets (ce sera l'armée dite des "tchèques blancs"), Samara est alors "punie" et rebaptisée Kouïbychev, du nom d'un héros de la Révolution. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Staline y délocalise le gouvernement de l'URSS pour le mettre à l'abri de l'avancée allemande ; le "bunker Stalina" (bunker de Staline), plus grand bunker du monde, fut construit comme abri du gouvernement. Aujourd’hui Samara a récupéré son ancien nom et est un centre industriel important, notamment pour la production de fusées et de véhicules spatiaux. C'est ici que fut construit l'engin qui mit Youri Gagarine en orbite en 1961.

Saratov : Tour de ville
Officiellement, la ville a été créée en 1590 par le conte Zasekin afin de protéger une importante artère commerciale. Pendant la période soviétique de l’histoire russe (jusqu’en 1991) la ville de Saratov était une ville fermée (interdite aux étrangers) : plusieurs usines de haute importance stratégique y étaient situées, en particulier celles produisant des avions civils et militaires. Aujourd’hui comme hier Saratov est un centre universitaire réputé pour ses grandes écoles et son université.

Volgograd : Tour de ville, visite de Mamaïev Kourgan. En option : Cimetière militaire
Tsaritsyne, Stalingrad enfin Volgograd….les noms de la ville illustrent l’histoire russe. Comme beaucoup de villes anciennes, Tsarytsine a été fondée comme une forteresse pour défendre les frontières instables de la Russie tsariste avant de devenir le noyau d’un important centre d’échanges. La ville fut le théâtre de lourds combats durant la Guerre civile russe entre les Russes Blancs menés par Denikine et les Bolchéviques de Budyonny et Vorochilov. En 1925, la ville fut renommée Stalingrad (littéralement : « la ville de Staline »). Staline renforça l’industrialisation de la ville, c’est ainsi que virent le jour un centre industriel avancé et un centre de fret ferroviaire et fluvial. Durant la seconde guerre mondiale, nommée par les Russes « Grande Guerre Patriotique », la ville de Stalingrad devint le centre de la bataille qui porte aujourd’hui son nom. Elle est considérée comme la plus coûteuse en vie humaine de l’histoire de l’Humanité, ainsi que le point charnière de la guerre contre les forces de la Wehrmacht. La ville fut réduite à un champ de ruines et de gravats durant la guerre, mais sa reconstruction démarra dès que les Allemands quittèrent la ville. En 1961, et au profit du programme de déstalinisation lancé par Nikita Khrouchtchev, la ville prit le nom de Volgograd (« Ville de la Volga »). Cette décision reste sujette à polémique de par le passé glorieux de la ville. Il existe toujours un fort engouement local pour un retour au nom de Stalingrad, et des propositions font leur apparition de temps à autre, jusqu’ici toujours refusées par le gouvernement russe.

Astrakhan’ : Tour de ville
Astrakhan est une ville située sur un delta, à l’embouchure de la Volga sur la mer Caspienne. Il s’agit d’une très ancienne ville, mais, avec ses maisons de bois, Astrakhan a des allures de village. Le delta de la Volga présente une faune aquatique particulièrement riche en poissons et Astrakhan est un centre de l'industrie du caviar.

Starotcherkassk et Rostov sur Don : Tour de ville à pied, visite du Musée des Cosaques
Starotcherkassk est une ancienne «capitale » des Cosaques de Don fondée en 1570 et détruite par les Turcs. Le fleuve Don est connu autant que la Volga en Russie notamment grâce au célèbre roman de Mikhaïl Cholokhov « Le Don Paisible ». Rostov sur Don, fondée en 1749, devient rapidement une grande forteresse surnommée la « Porte du Caucase ». Pendant la guerre civile de 1918-1920, la ville était l’un des centres de la résistance des Russes blancs. Avec la prise de la ville par l’Armée rouge de Boudeny en janvier 1920, commence son histoire soviétique. Ayant terriblement souffert pendant la deuxième guerre mondiale (40 000 personnes tuées et 57 000 déportées) la ville porte le titre de la ville de la gloire militaire.



© Angelsen/Nord Espaces

© Angelsen/Nord Espaces

© Angelsen/Nord Espaces

DATES DE DÉPARTS

DURÉE & ITINÉRAIRES (villes visitées)

Prix par personne

26 avril 2011

Rostov sur Don-Astrakan’ > Moscou : 20 jours
Villes visitées : Rostov sur Don, Starotcherkassk, Volgograd, Astrakhan, Saratov, Samara, Kazan’, Tchebokssari, Kosmodemiansk, N. Novgorod, Yaroslavl, Ouglitch, Moscou

1 999 €

28 avril 2011

Rostov sur Don > Moscou : 15 jours
Villes visitées : Rostov sur Don, Starotcherkassk, Volgograd, Saratov, Samara, Oulianovsk, Kazan’,N. Novgorod, Yaroslavl, Ouglitch, Moscou

1 499 €

28 avril 2011

Rostov sur Don > Saint Petersbourg : 20 jours
Villes visitées : Rostov, Starotcherkask, Volgograd, Astrakhan’, Achtuba, Saratov, Samara, Oulianovsk, Kazan’, N. Novgorod, Plios, Kostroma, Yaroslavl, Goritsi, Kizi, Mandrogui, Saint Petersbourg

1 999 €

12 mai et 01 septembre 2011

Moscou > Saint Petersbourg (ou Saint Pétersbourg > Moscou) : 12 jours
Villes visitées : Saint Petersbourg, Mandroga/Svirstroy, Kiji, Goritsi, Yaroslavl, Ouglitch, Moscou

1 171 €

23 mai, 03, 14, 25 juin, 17, 28 juillet, 08, 19 et 30 août 2011
Moscou > Saint Petersbourg (ou Saint Pétersbourg > Moscou) : 12 jours
Villes visitées : Saint Petersbourg, Mandroga/Svirstroy, Kiji, Goritsi, Yaroslavl, Ouglitch, Moscou
1 372 €
20 septembre 2011
Saint Petersbourg > Rostov sur Don : 20 jours
Villes visitées : Saint Petersbourg, Mandrogui, Goritsi, Kizi, Yaroslavl, Kostroma, Plios, N. Novgorod, Kazan’, Oulianovsk, Samara, Saratov, Volgograd, Astrakan’, Rostov sur Don, Starocherkask
1 999 €
01 octobre 2011
Saint Petersbourg > Astrakhan’ > Rostov sur Don : 20 jours
Villes visitées : Saint Petersbourg, Mandrogui, Goritsi, Yaroslavl, Plios, N. Novgorod, Kazan’, Oulianovsk, Samara, Saratov, Volgograd, Astrakhan’, Starocherkassk, Rostov
1 999 €

ITINERAIRE & DESCRIPTIFS DES BATEAUX, CLIQUEZ ICI

Prix comprenant : les transferts aéroport-bateau A/R, la croisière à bord du bateau en cabine double extérieure (avec douche et wc privés), le cocktail de bienvenue, la pension complète du dîner J1 au petit déjeuner du dernier jour incluant le dîner de gala en compagnie du commandant, les excursions (hors optionnelles), les activités et animations à bord du bateau (conférences, cours de russe, cours de chants russes, soirées dansantes), le programme culturel de base dans les villes visitées, l’accompagnement anglophone (francophone sur certaines dates, nous consulter), les frais de visa russe – Ne comprend pas: les vols internationaux, les excursions optionnelles, les repas autres que mentionnés, les boissons, les pourboires, l’assurance annulation et bagages (2.5%)