menu

formulaire de contact et inscription
Coordonnées
Qui sommes-nous?
Norvege
Suede Suede
Danemark Danemark
Finlande Finlande
Pays Baltes Pays Baltes
Russie Russie
Islande Islande
Groenland Groenland
Spitzberg Spitzberg
Québec
Canada
Canada
Alaska
Alaska
Antarctique / Arctique
Mongolie
Ecosse

Escapades romantiques
Offres promotionnelles
Tous nos week-ends
Noel & Nouvel An
Camping-Car
Conditions de vente
Avant de partir
Avis & tmoignages


Odyssée blanche en traineau à chiens
Tchoukotka, Russie
Voyage accompagné, 13 jours

L’Est le plus nordique au monde est inaccessible au tourisme de masse, faute d’infrastructures suffisantes et d’usage de l’anglais, sans rien d’autre à vendre que l’artisanat local. En Tchoukotka, au bout du monde, l’individualisme tue et la tradition autochtone est de se tenir les coudes. Si un passé récent et douloureux a partiellement englouti leur ancienne civilisation, certaines traditions semblent toujours inscrites dans l’ADN des Tchouktches. Vous découvrirez ce peuple étonnant, toujours nimbé de mystère pour les anthropologues, dont la terre gelée préserve les restes de mammouths et bisons. Dans la toundra et le silence du grand blanc, vous parcourrez plus de 350 km en traineau à chiens pour rejoindre les éleveurs nomades de rennes, loin des routes et des villes. La Tchoukotka ne dévoile pas facilement sa beauté crue et authentique. C’est à une expérience sensorielle et spirituelle extraordinaire que nous vous invitons, loin de la saturation moderne de bruits, couleurs et formes… Dans ce cadre épuré, vous vivrez les moments rares qui font les souvenirs d’une vie.

UNE EXCLUSIVITE NORD ESPACES


DEPART : du 17 avril au 3 mai 2017


JOUR 1. D'Europe occidentale à Anadyr via Moscou

Vol pour Moscou au départ de Bruxelles, Genève ou Paris. Correspondance et décollage pour Anadyr.

Jour 2. Anadyr (Lundi)

Arrivée à l’aéroport d’Anadyr, « Aéroport du charbon » construit sur le permafrost. L’exploration de la Tchoukotka est liée aux débuts de l’aviation soviétique en zone polaire. Un premier vol de reconnaissance fut effectué en 1926, en préparation d’un vaste programme de pêche industrielle et de l’installation d’une station météorologique sur l’île Wrangel. L’aviation soviétique fit ainsi ses armes polaires au Tchoukotka, accumulant une expérience considérable dans l’étude du mouvement des glaces. En l’absence de routes, avec à peine trois mois de développement végétal, l’avion est aujourd’hui incontournable. La ville d’Anadyr est séparée de l’aéroport par une baie, support d’une route de glace en hiver. Installation dans une auberge.

Jour 3. Anadyr

Découverte de la ville qui, à l’exception de quelques vieilles maisons, est sur pilotis. La terre gelée sur plusieurs mètres interdit en effet les méthodes traditionnelles de construction. L’énergie demandée pour creuser est très importante et surtout le chauffage des bâtiments posés à même le sol fait dégeler celui-ci, cause d’effondrements rapides ! Alors, on creuse la terre comme on fore des puits de pétrole, on remplit les trous de béton puis l’on construit à un mètre du sol au minimum. Aujourd’hui Anadyr est une ville colorée. Comme au Groenland, les immeubles sont peints en rose, bleu et vert, avec d’immenses fresques latérales mettant à l’honneur des visages autochtones, animaux arctiques et autres symboles de la culture locale. Nous découvrirons notamment le fantastique musée de l’« Héritage tchouktche », une église en bois aux bulbes dorés et une immense statue de Nicolas, saint important de l’orthodoxie russe, aussi nommé Saint Nicolas des Marins. Vous aurez du temps libre pour flâner dans cette ville unique au monde.

Jour 4. Anadyr - Lavrentia - Lorino

Transfert à l’aéroport et envol pour Lavrentia, ville située à 650 km. Fondée en 1929, cette ancienne Kultbaza communiste, ou base culturelle rurale, devait assurer l’enseignement et l’éducation idéologique. Transfert à Lorino (40 km) et installation chez l’habitant. Cet authentique village autochtone fut d’abord habité par les Eskimos, puis par les Tchouktches. Depuis des siècles, les hommes chassent en été les baleines et autres mammifères marins pour survivre dans cet environnement hostile. Chasse interdite pendant les décennies communistes, pour ne pas faire d’ombre aux baleiniers soviétiques en concurrence avec leurs homologues canadiens, américains et japonais. La chute de l’URSS fut vécue comme une descente aux enfers par la population locale. Confrontés aux ruptures d’approvisionnement, les hommes furent obligés de réapprendre la chasse. La Commission baleinière internationale attribue aujourd’hui aux populations autochtones du détroit de Béring (Tchouktches russes et Eskimos d’Alaska) un quota annuel de prises. Vous ferez connaissance avec vos instructeurs locaux, professionnels du traineau à chiens.

Jour 5-10 : Odyssée blanche en traineau à chiens

Pendant cinq jours d’exploration, nous parcourrons plus de 350 km en traineau. Notre kilométrage journalier sera donc supérieur ou non à 50 km, en fonction des conditions climatiques. Nous ferons plusieurs arrêts pour admirer la beauté des paysages, voir les lieux sacrés de la civilisation arctique, visiter des campements eskimos et tchouktches vieux de plusieurs milliers d’années, pratiquer la pêche blanche et nous baigner dans des sources chaudes. Nous rejoindrons ainsi un campement d’éleveurs de rennes tchouktches, nomades de l’Arctique. Ils nous inviteront à déguster leurs mets traductionnels. Nos échanges nous permettront peut-être d’élucider quelques-uns des mystères de ce peuple du grand blanc. Vous aurez l’occasion exceptionnelle de vivre la vie d’un autre peuple dont le quotidien est totalement différent du nôtre. Vous vivrez à leur rythme et appendrez leurs techniques de survie. Vous découvrirez aussi la pêche blanche, la chasse au lièvre arctique, la capture des rennes au lasso, le tannage des peaux « à l’ancienne », la lecture des traces des animaux sur le sol et la neige, les mythes et les légendes des Nénètses et la « gastronomie arctique ». Si les conditions climatiques le permettent nous partirons pour rendre visite à un campement voisin ; les plus doués pourront peut-être conduire leur propre attelage dans l’immensité du grand blanc. Et pour ceux qui veulent aller au bout de cette expérience, possibilité de participer à la garde nocturne des rennes…

Jour 11. Lavrentia - Anadyr

Nous reprendrons l'avion pour Anadyr, où nous dormirons.

Jour 12. Journée de réserve, libre ou avec excursions optionelles

Possibilité de pêche blanche, d’excursion vers Goudim ou d’assister aux répétitions d’Ergiron, ensemble de danses et chants traditionnels.

Jour 10. Anadyr - Moscou - Europe occidentale

Vol pour Moscou, puis correspondance pour Bruxelles, Genève ou Paris.

Notre organisation : L’expédition sera composée de trois à quatre attelages et deux motoneiges de sécurité. Les chiens ne sont pas des huskys mais une race locale élevée par les Tchouktches. Bien dressés et d’une endurance extraordinaire, ils sont attelés par huit à dix. Si vous êtes expérimenté, vous passerez très vite à la conduite. Dans le cas contraire, la décision vous appartiendra : apprendre ou non, conduire ou se faire conduire.






Sur la base de 3 personnes
EUR
Par personne hors vol
5 638 €


Prix comprenant : les transferts, l’interprète sur place, le séjour, le visa russe
Ne comprend pas: les vols (à réserver près de Nord Espaces en fonction de votre ville de départ), les assurances